Quelle guitare électrique choisir ?

Salut les Musicos ! De retour après ces fêtes de fin d’année, je vous ai concocté un article qui devrait éclaircir certaines questions. Quelle guitare électrique choisir ? Je vous réponds sans plus tarder en vous présentant les différents styles et leurs points forts ainsi que leurs points faibles.

Peut-être que tout le monde n’a pas encore dépensé ces étrennes. C’est pourquoi cet article vous sera utile pour ne pas acheter une guitare qui ne vous correspond pas 😉

Pour ceux qui souhaitent une comparaison avec des guitares acoustiques, jetez un œil à mon article sur quel type de guitare choisir !

C’est partit !

 

Quelle guitare électrique choisir en fonction de son style de jeu ?

 

 

Il faut déjà commencer par vous poser ces 2 questions avant de savoir quelle guitare électrique choisir :

 

Quel est mon style de jeu ?

 

C’est la 1ère question à vous poser.

Il y a des guitaristes qui sont plutôt rythmiques et adepte des accords barrés. Il y a les solistes qui ne jurent que par l’enchainement ultra-rapide des gammes pentatoniques.

On trouve aussi des préférences chez chaque guitariste en termes de son clair ou saturé. Là encore, il y a des guitares électriques qui sont plus dédiés aux son overdrive et distorsion que d’autres, et inversement.

Il faut déterminer également quel style de musique vous fait vraiment kiffer (oui c’est le nouveau verbe à la mode, je kiffe, tu kiffes, il kiffe…). Mais aussi le style de musique que vous aimez reprendre à la guitare, et sur lequel vous vous sentez à l’aise.

Vous avez déjà un bon élément de réponse à la question quelle guitare électrique choisir !

 

Quelle utilisation vais-je en faire ?

 

Est-ce que votre guitare sera du genre à rester essentiellement chez vous dans votre home studio ? Ou bien vous faites déjà des prestations sur scène, et vous souhaitez la trimballer partout avec vous ?

En effet, vous l’aurez compris, le premier argument va être le poids. Certaines guitares sont plus lourdes que d’autres, et leur utilisation en concert n’est pas recommandé à des personnes souffrant de mal de dos.

Croyez-moi, un concert qui dure plus d’une heure et demi, c’est pas le top avec une guitare lourde.

La solidité de la guitare électrique et la qualité de l’assemblage des pièces est aussi un critère de choix. Pour une guitare qui reste chez vous dans votre chambre, cela peut passer. Mais pour l’emmener à vos concerts, mieux vaut anticiper une guitare qui tiendra le coup.

 

Les différents styles de guitare électrique

 

Nous y voila !

Je vous présente sans plus tarder les différences entre les styles et catégories de guitares électriques.

Quelle guitare électrique choisir ? La réponse maintenant !

 

La Télécaster

 

Guitare électrique
Fender Télécaster Spécial édition

 

C’est la marque Fender qu’on ne présente plus, qui a lancé la première du nom en 1951 aux USA. En fait, elle est même sortit en 1950 mais s’appelait « broadcaster » au départ.

Son corps est généralement en frêne ou en aulne, un bois léger qui en fait une guitare confortable. Sa forme est relativement simpliste avec un pan coupé, et l’autre à peine coupé.

Les tout premiers modèles n’avaient qu’un seul micro au niveau du chevalet. Très vite, les modèles qui ont suivit furent équipés de 2 micros à simple bobinage.

Cette guitare est appréciée pour le son « claquant » qu’elle reproduit. Elle diffuse un son clair et très riche.

Les éléments que l’on retrouve sur la Télécaster sont :
  • Un corps plat découpé dans une « planche »
  • Un manche vissé en érable
  • Un chevalet à 3 pontets
  • Une plaque de protection
  • 2 potentiomètres
Points forts :
  • Un son clair très riche
  • Une bonne attaque des cordes
  • Pas très lourde
  • Manche confortable
Points faibles :
  • Rendu passable dans les sons saturés (distorsion, overdrive)
  • Manque de polyvalence
A recommander pour :

Une guitare électrique à recommander pour faire de la scène ou du studio. Les styles de musique ou elle excelle sont le reggae, le rock et le blues.

Si vous êtes adeptes du jeu rythmique et des sons clairs et claquants, la Télécaster est faite pour vous !

 

La Stratocaster

 

Guitare électrique
Fender Stratocaster

 

C’est le style de guitare le plus populaire de tous les temps. La forme spécifique des stratocaster et son électronique est largement répandue par de nombreuses marques.

La première à voir le jour était également une Fender. C’est en 1954 que les premiers modèles ont vu le jour aux USA. La stratocaster fût alors l’évolution de la télécaster.

Avec son corps en frêne ou en aulne, la stratocaster est relativement légère et est donc privilégié pour les concerts.

Avec ses 2 pans généreusement coupés, elle facilite l’accès aux notes les plus aigües. C’est ce qui en a fait une guitare très appréciée des meilleurs guitaristes solistes comme Jimi Hendrix ou Eric Clapton.

Son électronique est composé de 3 micros à simple bobinage qui lui donne un son équilibré. Un sélecteur 5 positions permettant de basculer entre les micros. Les potentiomètres sont bien souvent au nombre de 3.

Une particularité est son système de chevalet avec vibrato. C’est la petite manette que l’on voit qui sert à détendre les cordes. Un effet recherché en live par certains guitaristes.

C’est une guitare très polyvalente capable de briller dans de nombreux styles de musique. Son son est réputé pour être brillant et équilibré.

Les éléments qui la compose sont :
  • Un corps léger en frêne ou en aulne
  • 2 pans coupés avec facilité d’accès aux notes aigües
  • 3 micros à simple bobinage
  • Un chevalet à vibrato
  • 3 potentiomètres et et sélecteur 5 positions
Points forts :
  • Sa légèreté
  • Sa polyvalence
  • Le son brillant et équilibré
  • Son prix
Points faibles :
  • Micro chevalet souvent un peu « terne »
  • Son manquant de punch et d’agressivité
A recommander pour :

De par sa grande polyvalence, la stratocaster peut convenir dans de nombreux styles de musique. Cependant, elle est appréciée pour jouer du reggae, rock, pop-rock, et même hard rock.

Pour le métal en revanche, on lui reprochera son manque d’agressivité dû aux micros à simple bobinage.

A privilégier si vous êtes souvent en déplacement pour des concerts car sa légèreté est très appréciable. Si vous avez un jeu de guitare qui tend plutôt vers les solos, elle vous correspondra parfaitement grâce à sa facilité d’accès à toutes les notes aigües.

 

La SG

 

Guitare électrique
Gibson SG

 

La SG (Solid Guitar) est née aux USA en 1961. C’est la firme Gibson Guitar Corporation qui a fabriqué les premiers modèles.

C’est une guitare « solid body ». Ce qui signifie tout simplement qu’elle a un corps plein sans caisse de résonance. Son poids est donc supérieur.

Sa forme se distingue par ses 2 pans biseautés en forme de cornes de Belzébuth. C’est la guitare légendaire du rock bien gras et du hard-rock.

Côté électronique, on trouve 2 micros à double bobinage qui apportent un son agressif et puissant.

Elle possède un manche collé au corps. Ce qui lui offre un sustain (résonance, prolongement des notes) supérieur aux manches vissés. Une particularité des SG aussi, c’est la barre de réglage du manche appelée « truss rod » en anglais. Elle permet de redresser le manche en fonction de la tension des cordes et des variations.

Elle est équipée d’un chevalet et d’un cordier fixe. Le chevalet de type tune’o’matic offre un réglage plus précis.

Les éléments qui la compose sont :
  • Corps plein en acajou avec 2 cornes de Belzébuth
  • Manche collé avec barre de réglage
  • 2 micros à double bobinage
  • 4 potentiomètres
  • Un sélecteur 3 positions
Points forts :
  • Un son puissant
  • Un sustain intéressant
  • Son chevalet pour des réglages précis
  • Bon accès au bas du manche
Points faibles :
  • Son poids
  • Mécaniques qui ne tiennent pas toujours bien l’accordage (pour les entrées de gamme)
  • Son clair moins riche
A recommander pour :

Pour les hard-rockeurs bien évidemment ! C’est vraiment le son qu’elle retransmet le plus fidèlement. Les amateurs de ACDC et de Angus vont être comblés.

Elle offre un son assez chaud et porté sur les graves. C’est en distorsion que les micros prennent pleinement leur place. Aussi bien pour les solos que les rythmiques.

Le petit bémol est quand même son poids. Si vous voulez vraiment faire de la scène avec, optez pour une sangle assez large et en cuir. Le confort en sera nettement amélioré.

 

La Les Paul

 

Guitare électrique
Epiphone LP standard

 

L’élégante Les Paul en a séduit plus d’un (dont moi d’ailleurs ^^).

C’est Gibson également qui a sortit les premiers modèles en 1952 (le même que celui sur la photo qui est une copie fabriquée par Epiphone).

On la distingue par son pan coupé seulement d’un côté. Son corps, comme la SG, est un corps plein en Acajou. Sa particularité est son corps avec un effet bombé assez prononcé.

Son manche est collé et offre un très bon sustain. Les vibrations des cordes se font nettement ressentir à travers son corps plein. Ce qui lui donne un style de jeu particulier.

Au niveau de l’électronique elle est équipée de 2 micros à double bobinage appelés « humbuckers », qui délivrent un son puissant dans les graves.

Pour les réglages on trouve 4 potentiomètres (2 par micro) et un sélecteur 3 positions.

Elle est moins polyvalente. C’est la guitare des rockeurs et des sons saturés par excellence. Ses micros offrent un son rond et chaud, et riche dans les graves. Cependant, son sélecteur 3 positions permet d’obtenir un son clair intéressant en sélectionnant uniquement le micro du chevalet.

Les éléments qui la compose sont :
  • Un corps plein en acajou avec effet bombé
  • Un manche collé offrant un bon sustain
  • 2 micros humbuckers à double bobinage
  • 4 potentiomètres
  • Un sélecteur 3 positions
Points forts
  • Sa résonance
  • Le son rond et puissant (surtout en saturé)
  • Son chevalet pour des réglages précis
  • Sa robustesse
  • Son élégance
Points faibles
  • Son poids
  • Accès aux notes aigües difficile
  • Moins riche dans les sons clairs
A recommander pour :

Elle convient très bien à ceux qui ont un jeu plutôt rythmique. Si vous aimez les sons saturés également, c’est là qu’elle excelle.

En revanche vous risquez d’être déçu si vous aimez vous balader dans les aigües pour des solos. En effet, l’accès est difficile.

Tout comme la SG, elle est assez lourde. Si vous faites de la scène donc, choisissez une bonne sangle qui soit confortable.

 

La Hollow Body

 

Guitare électrique
Gibson Hollow Body

 

Sortie dans les années 30 et popularisée par Gibson, ce sont les guitares privilégiés des amateurs de jazz.

A partir de 1958, gibson a sortit les premières « semi-hollow body ». Ce qui a permis de limiter un sustain trop important qu’avec une caisse entièrement creuse, et de réduire l’effet de larsen.

Elles sont facilement reconnaissables grâce à leurs « ouïes » sur le corps. C’est un corps creux que l’on trouve et qui en fait sa particularité. Elle existe en un seul pan coupé, ou en double pan coupé.

Son manche est collé et laisse un sustain important. Il est bien souvent assez fin comparé aux autres styles de guitare.

Côté électronique, on trouve 2 micros à simple ou double bobinage selon les modèles. Les micros offrent un son rond, chaud et riche en clarté.

On y trouve 4 potentiomètres (2 par micro) et un sélecteur 3 positions.

C’est une guitare qui convient surtout pour les sons jazz et clairs. Les sons saturés et overdrive ne lui vont pas du tout en raison d’une résonance qui vient gâcher la saturation.

Les éléments qui la composent sont :
  • Un corps en acajou percé d’ouïes sur les côtés
  • Un manche collé et fin
  • 2 micros à simple ou double bobinage
  • 4 potentiomètres
  • Un sélecteur 3 positions.
  • Un chevalet avec cordier flottant
Points forts :
  • Pas très lourde
  • Un son rond, chaud et très clair
  • Un sustain intéressant
Points faibles :
  • Le sustain difficile à maitriser
  • Le manche fin peu accessible aux gros doigts
A recommander pour :

Clairement pour les sonorités jazz. C’est d’ailleurs pour ce type de son qu’elle a été créée.

Elle peut convenir dans les styles de musique aux sons clairs et naturels. Mais à fortement déconseiller pour des sons saturés.

 

En conclusion…

 

Je tiens à préciser tout d’abord que je n’ai pas présenté les guitares spéciales de type métal et moderne. N’ayant pas encore assez de connaissances sur ces dernières, je préfère m’abstenir. Cependant, dès que j’en sais un peu plus, je ne manquerais pas de venir le rajouter dans cet article 😉

J’espère que cet article vous aidera à répondre à la question quelle guitare électrique choisir. Vous aurez au moins les informations de base pour savoir ce qui pourrait vous convenir.

Bien évidemment il y a un critère dont je n’ai pas parlé qui est le prix. On n’a pas tous la chance de pouvoir se payer des guitares à 1.000€. D’une manière générale, les stratocaster sont bon marchés. Les Les Paul et les hollow body sont plus onéreuses.

Maintenant je vous souhaite de choisir celle qui saura vous faire vibrer 🙂

Musicalement.

 


Vous avez aimé cet article ? Restez informés des prochaines publications et téléchargez GRATUITEMENT les 31 conseils de Julien Lheureux pour débuter la guitare !

Valentin

Je m'appel Valentin j'ai 30 ans, et je nourris une passion pour la musique et plus particulièrement la composition. Joueur de guitare depuis une douzaine d'années, je me suis perfectionné également dans la MAO et l'utilisation de logiciels de compositions et d'enregistrements. Je souhaite partager avec vous mes connaissances, mais aussi en apprendre de nouvelles car on arrête jamais de se perfectionner en musique 😉

Les derniers articles par Valentin (tout voir)

Laisser un commentaire