Découvrir le logiciel Mixcraft 8 (1/2)

Vu que mes derniers tutoriels étaient orientés sur la guitare, je m’oriente MAO en vous écrivant celui-ci. Je décide alors de vous présenter le magnifique logiciel Mixcraft 8, que j’utilise depuis quelques années maintenant 🙂

Pour tout vous dire, j’ai commencé avec la version 5 de Mixcraft. J’ai vite été séduit par son interface intuitive et relativement simple d’utilisation. Pour moi c’est le top pour des compositeurs amateurs et confirmés. Pour les professionnels qui cherchent des solutions très avancées, il est peu être un peu trop juste (quoique… ça reste à confirmer).

Cet article est le premier d’une série de 2 articles. Le suivant sera consacré à son utilisation et comment le manipuler. Concentrons-nous maintenant à découvrir ce superbe logiciel :

 

Qu’est-ce que Mixcraft ?

 

Le logiciel Mixcraft est ce qu’on appelle un « enregistreur audio multi-pistes ».

Pour faire simple, c’est le même principe qu’une table de mixage classique, sauf que vous paramétrez le tout via votre PC. Les fonctions sont nombreuses, et vous avez aussi un grand répertoire d’instruments virtuels à disposition. Prévoyez donc l’achat d’un clavier midi si ce n’est pas encore fait 😉

Donc en gros vous allez pouvoir enregistrer chaque instrument séparément, et les réajuster à votre guise. Vous pouvez régler les basses, les aigües, les fréquences, et ajouter des effets, entre autres.

Les sons enregistrés sont représentés sur une « timeline » ou vous pouvez déplacer minutieusement chaque piste dans le temps. Très utile pour « caler » parfaitement une rythmique de guitare avec un solo par exemple.

Voila à quoi ça ressemble une fois le logiciel lancé :

Fenêtre d’accueil mixcraft 8

 

Ici c’est la version 8 pro studio. C’est la version que j’utilise et donc que je vous présenterais dans ce tutoriel.

On va passer à la présentation des principales fonctions.

 

Présentation de Mixcraft 8

 

Le tableau des pistes :

 

C’est ici que vous allez sélectionnez les instruments qui joueront sur votre morceau. Vous pouvez sois vous enregistrer avec un instrument externe (guitare électrique, acoustique, basse, etc.), ou incorporer directement un instrument virtuel.

Tableau des pistes encadré en rouge

 

Vous pouvez changer les icônes de chaque piste pour une utilisation plus structurée. Vous avez un curseur pour modifier le pan également. Une fonction pour ajouter des effets est aussi présente sous le curseur du volume.

On remarque sur la première piste en haut qu’un instrument est ajouté par défaut. Il s’appelle « acoustic piano ». Si vous cliquez sur le symbole représentant des touches de piano, vous avez accès à de nombreux instruments virtuels. Et ils sont vraiment d’une excellente qualité croyez-moi 😉

liste des instruments virtuels

 

On retrouve les catégories sur le tableau de gauche. Sur la droite, la liste des instruments de la catégorie.

 

La timeline :

 

Ou « ligne de temps » pour les puristes francophones. C’est ici que va s’afficher vos enregistrements sous forme de barre représentant les oscillations du son. Comme une image vaut mieux que 1 000 mots, voici un exemple d’une composition que j’ai commencée récemment.

composition avec plusieurs instruments enregistrés

 

Ici on peut voir toutes les pistes que j’utilise. Chacune étant représentée par une icône correspondant à l’instrument (tableau des pistes à gauche). Sur la timeline, les enregistrements sont représentés par des barres de longueurs différentes en fonction de l’enregistrement.

Les barres en bleu sont des instruments virtuels que je joue uniquement au clavier midi. Les 2 petites barres vertes en bas représente l’enregistrement externe de ma guitare classique. On remarque que l’oscilloscope dans les barres n’apparait que sur les enregistrements externes. Cependant, il est possible de l’afficher sur les VSTi’s.

À partir de là, vous pouvez faire de nombreux arrangements. Déplacer les barres, les recouper, adoucir le son, supprimer les silences et les bruits parasites, ou encore lancer une boucle. Je ne vais pas tout détailler car ça prendrait un article de 10 000 mots 😉

 

Le mélangeur :

 

Non non, ce n’est pas le titre d’un film d’Arnold Schwarzenegger, mais bien une fonction de Mixcraft. Et pas des moindres, ce mélangeur est très efficace et puissant.

Le mélangeur

 

Concrètement, c’est exactement comme une table de mixage. On y retrouve toutes les configurations de base d’une table de mixage classique. Pas grand-chose à redire sur ce mélangeur car l’utilisation est la même que n’importe quel mixer dans les logiciels de MAO. Vous y ajoutez des effets, réglez le pan ainsi que les fréquences, etc.

Nous nous y attarderons plus en détail dans le prochain article sur l’utilisation.

 

Le menu général :

 

Rien de très nouveau non-plus de ce côté la. On va quand même détailler ce que l’on peu trouver à travers les différentes sections.

Menu général

 

Fichier : C’est ici qu’il faut vous rendre pour démarrer un nouveau projet ou en ouvrir un. Vous pouvez également copier les fichiers, sauvegarder le projet, sauvegarder les réglages midi, et exporter votre projet dans différents formats audio.

Editer : On y a souvent recours pour annuler une erreur et revenir en arrière 😉 On peut également copier, découper, diviser et séparer des clips.

Mélanger (mix) : Tous les paramètres de mixage audio sont représentés ici. Cette section, bien que complète, ne permet pas forcément un mixage très « pro ».

Pistes : Pour régler les options de votre/vos pistes. C’est ici qu’on peu modifier l’enveloppe ou supprimer des silences par exemple.

Son : Utile surtout pour ajouter un fichier audio.

Vidéo : Pour ajouter un fichier vidéo. Oui je ne vous l’avait pas dit mais mixcraft gère le flux vidéo 🙂

Affichage : Régler l’affichage de l’écran et de votre timeline.

Aide : Pour avoir accès au support ou pour faire des mises à jour logiciel.

 

Les points forts de Mixcraft 8

 

Son interface :

Il faut l’avouer, le logiciel est vraiment très ergonomique et intuitif. Tellement simple d’utilisation que n’importe qui n’ayant aucune compétences en MAO arriverait à le prendre en main.

Sa rapidité :

Ce qui m’a agréablement surpris quand je l’ai testé, c’est qu’il n’a jamais eu de ralentissements malgré un grand nombre de pistes à jouer en même temps. Je n’ai pas un PC super puissant, mais quand je regarde la jauge d’utilisation du processeur et du logiciel, tous les niveaux sont au plus bas.

C’est un véritable atout pour ceux qui n’ont pas des bêtes de courses en ordinateur.

Ses instruments virtuelles :

Vraiment le top côte instrument virtuel. Le catalogue d’instruments est copieux (919 sons). A noter également la qualité sonore de ces derniers… Magnifique !

Les effets (FX) :

Tout comme les instruments, les effets sont nombreux et de qualité.

 

Je ne vais pas créer de rubrique « points faibles » car pour l’instant je ne lui en ai pas trouvé 🙂

Bon si d’accord, je dois avouer que son seul point faible pour moi, c’est les options de « mixage ». En effet, le logiciel propose de mixer votre morceau. Mais j’ai trouvé cette fonction très limitée. Pour un rendu professionnel il est donc utile de s’orienter sur autre chose.

M’enfin comparé à ses points forts, c’est vraiment peu gênant.

 

Ou puis-je le trouver ?

 

Et bien comme je suis sympa, je vous permets de le télécharger gratuitement dans la section logiciel du blog en cliquant sur le lien suivant : https://www.placedesmusicos.fr/logiciels/

Il faut par contre s’inscrire en tant que membre du site pour avoir accès à cette section. Cela prend 1 minute, et vous pourrez aussi poster dans notre forum : https://www.placedesmusicos.fr/forum/

Si vous avez un souci avec l’installation pour bénéficier de la version pro, veuillez poster votre question dan le forum dans la catégorie MAO et dans la rubrique « mixcraft ». Je promets d’y répondre dans les plus brefs délais 😉

 

Voila j’espère que cette petite présentation vous aura plus et vous aura donné envie d’utiliser Mixcraft. Je vous ai présenté le logiciel globalement dans cet article. Pour le prochain article, on verra comment l’utiliser pour composer son morceau.

A bientôt les musicos 🙂

Musicalement.

 

 

Valentin

Je m'appel Valentin j'ai 30 ans, et je nourris une passion pour la musique et plus particulièrement la composition. Joueur de guitare depuis une douzaine d'années, je me suis perfectionné également dans la MAO et l'utilisation de logiciels de compositions et d'enregistrements. Je souhaite partager avec vous mes connaissances, mais aussi en apprendre de nouvelles car on arrête jamais de se perfectionner en musique 😉

Les derniers articles par Valentin (tout voir)

Laisser un commentaire