Comment isoler phoniquement son home studio ?

Cet article intervient pour répondre à une question qui trotte dans la tête de nombreux musiciens : comment isoler phoniquement son home studio. Je vais vous présenter les raisons qui poussent à isoler phoniquement son studio, ainsi que les différentes techniques.

Si vous avez déjà suivi mes conseils pour équiper votre home studio, vous allez tôt ou tard vouloir isoler votre sanctuaire musical 😉

C’est toujours un grand moment quand on a son chez soi, et que l’on monte son premier home studio. L’excitation de pouvoir composer sa musique dans un petit cocon bien confortable est à son comble.

Mais à moins que vous soyez perdus dans une ferme dans le fin fond de la Creuse, l’idée d’isoler phoniquement son home studio surgie.

 

Pourquoi isoler phoniquement son home studio ?

 

J’ai déterminé 2 principales raisons qui poussent à vouloir isoler son petit cocon musical :

 

Le voisinage

 

Nous sommes nombreux à habiter en appartement ou en maison mitoyenne. Pour éviter les conflits avec ses voisins, isoler son home studio devient primordial.

L’objectif consiste alors à freiner fortement la propagation des ondes sonores pour éviter les nuisances. L’avantage, c’est que l’isolation fonctionne dans les 2 sens. Elle vous protégera également des nuisances extérieures (rue passante, chemin de fer, etc…).

 

L’acoustique de la pièce

 

Une fois isoler, l’acoustique de la pièce est amélioré. C’est donc un point à ne pas négliger.

Attention cependant à ne pas confondre « isolation » et « insonorisation », car ces 2 termes sont souvent confondus.

L’isolation va permettre d’éviter la propagation des ondes sonores en dehors de la pièce. Elle permet aussi d’éviter aux bruits extérieurs de pénétrer dans la pièce.

L’insonorisation concerne l’amélioration acoustique de la pièce. Elle consiste à absorber et « casser » les sons, souvent par des surfaces avec des formes en relief.

Donc si l’isolation améliore un peu l’acoustique et la qualité sonore, l’insonorisation elle, est là pour l’optimiser nettement plus.

 

La méthode efficace si vous êtes propriétaires :

 

Il faut l’avouer, pour les propriétaires, la marge de manœuvre est plus grande. La possibilité d’effectuer des travaux offre l’avantage d’avoir une installation plus efficace qu’en location.

Je vais vous présenter la technique la plus utilisée pour isoler phoniquement son home studio. Celle-ci est largement utilisée par les professionnels.

La technique de la boite dans la boite

 

Isolation studio

La technique consiste, comme son nom l’indique, à construire une pièce à l’intérieur de la pièce. Pour ça, il faut désolidariser les murs déjà présents des parois que l’on va rajouter.

L’objectif est de freiner considérablement les ondes sonores pour éviter qu’elles se propagent à travers les murs porteurs.

Voyons comment procéder en quelques étapes :

Plots antivibratiles :

Pour commencer, il faut se procurer des plots antivibratiles que l’on peut trouver dans des boutiques en ligne d’accessoires musicaux. Vous pouvez également faire de la récupération en prenant des tampons en caoutchouc suffisamment grands.

Fixez les plots à intervalles réguliers de 40 à 50 cm. Ils serviront à fixer des tasseaux par-dessus.

Ses plots, de par leur nature antivibratile, vont bloquer les vibrations provoquées par les ondes sonores. Notamment provoquées par les basses fréquences. Cela évite qu’elles se propagent par les murs porteurs en évitant les ponts phoniques.

Tasseaux ou barres métalliques :

La plupart des installations professionnelles utilisent des petites poutres métalliques. Mais il est souvent plus simple en auto-construction d’opter pour de bons vieux tasseaux. Ceux-ci doivent être suffisamment robustes pour supporter le poids des panneaux qui viendront se fixer dessus.

Relier alors les plots entre-eux en fixant les tasseaux dessus.

Matière isolante :

Un isolant très efficace pour isoler phoniquement son home studio, c’est la laine minérale. Laine de roche par exemple.

2 cas de figures s’appliquent à ce niveau :

Soit vous combler les interstices entre les plots et tasseaux avec l’isolant. Il restera donc à fixer des panneaux de bois par-dessus et éventuellement un tissu comme déco intérieure.

Ou bien vous laissez un vide d’air et fixez directement des panneaux sur les tasseaux. Il faudra alors fixer d’autres tasseaux par-dessus les panneaux, y placer la laine entre ceux-ci, puis refixer des panneaux en guise de parement intérieur.

Cette dernière méthode est plus efficace car on a un vide d’air en supplément. Mais l’inconvénient est qu’elle prend plus de place dans votre espace intérieur. Si vous avez peu d’espace, optez pour la première solution.

 

Schéma isolation phonique

Panneaux de bois ou isolants :

Si vous avez opté pour placer l’isolant sans vide d’air, il est judicieux de fixer des panneaux isolants pour le parement intérieur. Le liège est un très bon isolant phonique, mais il y a d’autres matériaux. Le mieux est de se renseigner auprès des boutiques qui vendent ces panneaux.

Il est possible de fabriquer ses propres panneaux isolants avec de la récupération. Cela évite bien des frais, car les prix de ces panneaux sont assez élevés.

En revanche si vous avez laissé un vide d’air dans votre ossature, vous pouvez vous contenter de panneaux de bois pour le parement intérieur.

Revêtement et décoration :

Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Vous pouvez appliquer une couche de peinture. Sois de la peinture standard, ou de la peinture à isolation phonique. Oui oui, ça existe. Cette dernière contient des micros bulles d’air qui favorisent l’isolation. Mais bien sûr, le prix est plus élevé.

Il y a également le choix du papier peint. Des tentures peuvent aussi être appliquées.

Enfin, si vous voulez enchainer en « insonorisant » votre pièce, il vous suffira de coller un revêtement adapté, souvent à relief pyramidal.

 

Et si on est locataire ?

 

La solution la plus efficace serait d’en parler au propriétaire pour lui soumettre votre problème, et lui expliquer les bénéfices à tirer d’une bonne isolation phonique. En espérant qu’il veuille bien intervenir pour effectuer des petits travaux.

Bon la plupart du temps, soit le propriétaire ne veut pas mettre la main à la pâte, soit celui-ci est difficilement joignable.

Tout n’est pas perdu si vous n’arrivez pas à négocier des travaux d’isolation. Pour isoler phoniquement son home studio en location, il faut opter pour des solutions astucieuses.

Pour récapituler :
  • On ne peut pas faire de trous (visibles) dans les murs.
  • L’installation doit être démontable
  • On évite le collage

Isolation du sol

 

Commençons par le plus simple, le sol. Le plus simple car l’isolation du sol peut aisément se poser sans avoir à coller ou à visser.

Le plus efficace est de vous procurer du liège en rouleau ou en panneau. Minimum 6mm d’épaisseur mais 1cm serait mieux. Posez-le délicatement en veillant à ce que les éléments soient bien serrés entre eux pour éviter que cela ne bouge.

Ne collez rien !

Ensuite, trouvez une moquette assez épaisse, et posez-la par-dessus le revêtement en liège.

 

Isolation des murs

 

Plus compliqué à isoler car on veut éviter de percer et de coller.

Avant d’entreprendre quelque chose de compliqué, commencez par étudier l’agencement de votre mobilier. Celui-ci peut vous servir à améliorer l’isolation.

Si vous avez un grand pan de mur mitoyen avec votre voisin, placez-y une bibliothèque bien remplie ou une grande armoire. Cela freinera les ondes sonores.

Une autre technique consiste à trouver un tissu ou des tentures assez épaisses mais le moins lourd possible. Ainsi, vous pourrez les accrochez au mur avec des punaises. En veillant à ne pas les tendre de trop, plus l’espace entre le tissu et le mur est important, meilleure sera l’isolation.

 

Isolation du plafond

 

On finit par le plus galère ? 🙂

A ma connaissance, il n’y a pas des masses de solutions pour le plafond (ou si vous avez des idées, dites-le dans les commentaires).

Vous pouvez tout de même faire comme pour les murs. C’est-à-dire suspendre un tissu par des punaises.

Comme vous le voyez, l’efficacité des techniques en location est bien moindre que d’effectuer des travaux. Mais dans certains cas, cela peut suffire à apporter le confort souhaité, pour vous comme pour votre voisin.

 

Ma petite astuce personnelle

 

En bonus, je vous partage ma petite astuce qui vaut ce qu’elle vaut pour les personnes en location. Eh oui, vous n’êtes pas les seuls à être locataire 😉

Le lit mezzanine

 

Vous vous demandez peu-être ce qu’un lit mezzanine va apporter comme isolation, et je peux le comprendre. Je m’explique.

 

lit mezzanine 2 places avec bureau
lit mezzanine 2 places avec bureau

 

Comme vous le voyez ci-dessus, l’idée est de prendre un lit mezzanine 2 places avec bureau intégré ou non.

Vous pouvez l’acheter et le monter, ou carrément le fabriquer. Dans les 2 cas, choisissez un lit en bois, ce sera plus simple pour la suite.

Si votre mobilier home studio et votre matériel est déjà agencé, cette technique vous fera revoir toute votre installation. Elle est donc particulièrement adaptée à ceux qui n’ont pas encore entrepris l’installation de leur mobilier.

Montage :

Si votre lit à un bureau intégré, la première étape est de le transformer en home studio selon vos besoins. Si celui-ci n’en a pas, soit vous déplacez votre home studio existant sous le lit, soit vous le fabriquez.

Vous vous rappelez la technique pour les propriétaires ? La boite dans la boite ?

Eh bien on va reprendre ce concept. Le but va être d’isoler au mieux tout l’espace dessous le lit. Bien évidemment, il restera un côté non isolé pour que vous puissiez accéder à votre matériel (la face avant).

Arrangez-vous donc pour que cette face sois dirigé vers un mur non mitoyen ou un mur bien isolé.

Ensuite pour les 3 autres côtés et le dessous du sommier, plaquez des panneaux de bois sur lequel vous fixerez des tasseaux. Comblez ensuite les interstices avec de la laine minérale ou du liège. Puis recouvrez avec d’autres panneaux de bois. Une isolation « sandwich » en somme.

On retrouve notre boite dans la boite 🙂

 

Conclusion

 

Je vous ai présenté des idées pour isoler phoniquement son home studio. Si vous avez d’autres techniques et astuces à proposer (notamment pour le cas de la location), lâchez-vous dans les commentaires 🙂

Maintenant, une technique très simple est simplement d’entretenir de bonnes relations avec ses voisins 😉

@+ les musicos

Musicalement.

 


Vous avez aimé cet article ? Restez informés des prochaines publications et téléchargez GRATUITEMENT les 31 conseils de Julien Lheureux pour débuter la guitare !

Valentin

Je m'appel Valentin j'ai 30 ans, et je nourris une passion pour la musique et plus particulièrement la composition. Joueur de guitare depuis une douzaine d'années, je me suis perfectionné également dans la MAO et l'utilisation de logiciels de compositions et d'enregistrements. Je souhaite partager avec vous mes connaissances, mais aussi en apprendre de nouvelles car on arrête jamais de se perfectionner en musique 😉

Les derniers articles par Valentin (tout voir)

2 commentaires sur “Comment isoler phoniquement son home studio ?”

Laisser un commentaire