6 méthodes efficaces pour monétiser sa musique

cassette audio

À travers cet article, je vais vous divulguer 8 méthodes qui fonctionnent pour monétiser sa musique. Nous avons tous cette idée en tête à un moment ou à un autre. Savoir ce qui fonctionne est une bonne base avant de se lancer.

Lorsqu’on commence à bien se débrouiller et à enregistrer des compositions qui sonnent bien, l’idée de monétiser sa musique survient.

Je vous rassure dès le début, il est nettement plus simple de dégager des revenus avec sa musique en 2018 qu’en 1980. Grâce notamment au web et au tout numérique.

 

Pourquoi, et quand monétiser sa musique ?

 

Pourquoi ?

Les raisons peuvent être variées, mais celle qui revient le plus souvent c’est « pour être récompensé de son travail ».

En effet, composer une chanson ou bien donner des cours de musique est un véritable travail. Il est alors tout à fait honorable de vouloir monétiser sa musique. Évidemment on est loin du travailleur en usine, mais ça reste un travail. Le seul truc, c’est que celui-ci est généralement lié à une passion et un plaisir. Le dicton « quand on aime, on ne compte pas » prend alors tout son sens.

Une autre raison est tout simplement pour gagner de l’argent et/ou en vivre. Eh oui, qui ne rêve pas de pouvoir vivre de sa musique ?

Eh bien c’est possible. Mais c’est pas forcément facile et de tout repos, loin de là. Nombreux sont ceux qui arrivent à dégager quelques revenus pour combler les fins de mois. D’autres, moins nombreux, en vive pleinement.

Quand ?

Certains préconisent « le plus tôt possible ». Je ne suis pas vraiment d’accord avec cette affirmation.

Pour moi, avant de vouloir monétiser sa musique, il faut avoir une certaine expérience et au moins une composition de qualité. Par qualité, je veux dire un morceau bien construit qui sonne juste et qui « envoûte » l’auditeur. Mais également un morceau avec un mixage correct et un minimum de mastering.

Pour moi c’est le minimum. Enfin pour vendre ses compositions. Car si vous décidez de vous lancer à donner des cours, c’est différent. Dans ce cas, il faut avoir une (très) bonne maitrise de votre instrument, auquel cas vous ne serez pas crédible auprès de vos élèves.

 

8 méthodes qui fonctionnent pour monétiser sa musique

 

musique et argent
La musique et l’argent

 

1- Vendre ses compositions sur son site/blog

Pour débuter cette liste de méthodes, je vais parler de la vente de vos compositions ou services sur votre site ou blog internet.

Cette solution est très efficace, pour peu que vous ayez du temps à consacrer à la réalisation et la promotion du blog (et j’en sais quelque chose…). Construire un blog en 2018 est à la portée de nombreuses personnes. Plus besoin de lignes de codes pour créer un beau site/blog.

En fait, le plus difficile et le plus chronophage est de faire connaitre son blog. Il faut attirer le fameux « trafic » sur son blog pour commencer à avoir des revenus.

Pour ça, pas de secrets, la meilleure solution est de créer du contenu de qualité, et régulièrement. Il est bénéfique de s’intéresser aux techniques de base en référencement afin d’accélérer la popularité de votre blog.

N’oubliez pas de faire votre pub en dehors d’internet. Trop de personnes oublient le bouche-à-oreille, les flyers et petites annonces, ou encore en parler à vos proches.

Une fois que votre blog commence à attirer du trafic et à se faire connaitre, il faut vendre. Vendez vos compositions et vos albums, mais aussi des guides et e-books avec des tutoriels ou des cours par écrit.

Vous pouvez recommander des e-books qui vous ont plu comme dans la section « livres » de ce blog. Vous toucherez une commission en passant par un système d’affiliation.

Il y a également la publication privée accessible par abonnement ou vous pouvez publier des vidéos tutoriels spécialement pour les abonnés.

Les cours à distance peuvent être proposés également, cela se fait de plus en plus.

Avantages de la méthode :

Le premier (gros) avantage de créer son blog, c’est qu’une fois bien lancé, il est possible de générer des revenus passifs. C’est-à-dire que vous vendez des e-books, des abonnements, des albums, et tout ça sans rien faire. Merci la technologie.

Un autre avantage de monétiser sa musique avec son blog, c’est que vous pouvez incorporer d’autres méthodes (que je vais lister ci-dessous) dans votre blog. Ce dernier vous sert de vitrine comme une vitrine de magasin.

Inconvénients de la méthode :

Le plus gros inconvénient, c’est que cela prend beaucoup de temps et demande beaucoup d’énergie. Si vous travaillez à plein temps avec des horaires peu appropriées, cela peu être difficile.

Le 2ème inconvénient est lié au premier. Le délai entre investissement et première rentrée d’argent est conséquent. Ce qui peut vous faire abandonner le projet prématurément. Pour ceux qui veulent être rémunérés rapidement, passez votre chemin.

Mais pour ceux qui souhaitent investir leur temps à long terme, cette méthode vous permettra de dégager de confortables revenus.

 

2- Monétiser sa musique avec le streaming

Qui n’a pas entendu parler de la rémunération sur Youtube ? On sait maintenant qu’il est possible de dégager des revenus sur Youtube en fonction de la popularité des vidéos postées.

Vous pouvez également intégrer des publicités sur vos vidéos pour des revenus supplémentaires. Je ne suis vraiment pas fan de cette dernière technique, et sachez que la pub peut faire fuir votre audience.

Si vous avez un blog, vous pouvez intégrer cette méthode en publiant vos vidéos Youtube sur votre blog.

Avoir une chaine de vidéos sur Youtube avec un certain nombre de vidéos, augmente considérablement votre visibilité sur la toile. Pensez-y !

Avantages de la méthode :

La grande viralité des vidéos Youtube en 2018 est bénéfique pour vous faire connaître. S’enregistrer en vidéo peut être moins chronophage et plus sympa que d’écrire un e-book.

Si vous arrivez à attirer un grand nombre de vues et d’abonnés, le potentiel de rémunération peu vite devenir très intéressant.

Inconvénients de la méthode :

L’inconvénient c’est qu’avant de toucher des revenus confortables, il faut être très populaire. Il faut vraiment un très grand nombre de vues et d’abonnées pour espérer dégager un revenu correct.

La difficulté à se démarquer de la concurrence est également à prendre en compte. Le thème de la musique et surtout des tutoriels pour apprendre la guitare est très concurrentielle. Il faudra vous démarquer en faisant des vidéos de grande qualité, que ce sois la qualité de la résolution vidéo ou du contenu et de la manière de présenter la chose.

 

3- Faire des concerts et des festivals

Les prestations sur scène, c’est la rémunération la plus intéressante pour bon nombre d’artistes assez connus.

Évidement, quand on débute, on ne peut pas espérer gagner grand-chose, si ce n’est un petit billet. Mais c’est tout de même intéressant, car plus vous jouez sur scène, et plus vous accumulez de l’expérience. C’est cette expérience qui vous mènera à des concerts plus importants et même des festivals.

Avantage de la méthode :

Vous gagnez de l’argent en jouant et en vous faisant plaisir (et même plaisir à votre publique si vous vous débrouillez bien). Quoi de mieux ?

2ème avantage, c’est la rémunération très attractive si vous commencez à être connu.

Inconvénients de la méthode :

Franchir les étapes pour accéder à la popularité (et à l’argent qui va avec), est un travail de longue haleine et est loin d’être simple.

De plus, à moins que vous faite un projet en solo, les membres du groupe doivent avoir la même motivation que vous pour réussir à se faire connaitre. Pas toujours simple. C’est pour ça que les groupes fonctionnent mieux quand des amitiés fortes sont déjà créées.

 

4- Écrire pour d’autres musiciens

Si vous avez une belle plume et que les idées ne manquent pas, vous pouvez écrire pour d’autres musiciens. Une autre méthode pour monétiser sa musique, dont on n’entend pas forcément trop parler.

Et pourtant, si vos textes sont de qualité, qu’ils transmettent une émotion et que vous avez la rime facile, ils peuvent valoir beaucoup d’argent.

Pour la façon de procéder, je manque de connaissances sur cette méthode pour approfondir ce point. Mais de ce que j’en entends parler, le plus efficace est d’y aller au culot et de proposer ses textes directement à d’autres artistes.

A vérifier sur internet si des sites spécialisés existent pour cette méthode. Je reviendrais éditer cet article dès que j’aurais fouiné un peu plus.

Avantages de cette méthode :

Pour quelqu’un qui a de l’imagination à revendre et une belle écriture, ça ne demande pas beaucoup d’énergie ni de temps à mettre en place. Il faut avoir l’inspiration.

Si vous finissez par vous faire connaître, vous pouvez vite être demandé par de nombreux artistes et ainsi cumuler les gains qui vont avec.

Inconvénients de cette méthode :

Si vous composez et jouez de votre côté (solo ou en groupe), vendre vos textes peu limiter les idées pour votre propre projet musical.

Et si vous êtes comme moi, vous pouvez trouver que c’est un peu comme vendre une partie de soi. Personnellement je n’accepte pas cette méthode, j’estime que ce qui sort de mes pensées doit être raconté par moi-même.

 

5- Donner des cours

Bien sûr, je n’allais pas écrire cet article sans parler d’une des méthodes les plus utilisées. Monétiser sa musique en donnant des cours peut se faire à différents degrés.

Avec internet, n’importe quel musicien maitrisant correctement son instrument peu se lancer à donner des cours. Ce n’est plus réservé aux professeurs de musique avec 10 ans de conservatoire derrière eux. Même si ceux-ci gagnent très bien leur vie, notamment grâce à leur « bagage » professionnel.

Je me dois de vous conseiller le superbe site Super Prof, pour ceux qui ne le connaitraient pas encore.

On peut y prendre des cours et aussi en donner dans de nombreux domaines. Et les cours de musique sont massivement représentés sur le site. Vous serez impressionnés de voir le nombre de demandes qu’il peut y avoir pour prendre des cours.

Les prix sont affichés à l’heure. Plus vous avez d’expérience et de diplômes, plus vous pouvez monter votre tarif.

On peut aussi très bien trouver des clients en déposant des petites annonces dans les commerces, et d’ailleurs ça fonctionne très bien.

Avantages de la méthode :

Pour moi le top, c’est de transmettre sa passion tout en étant rémunéré. Avouez que c’est quand même très plaisant. De plus que vous vous perfectionnez encore plus au fur et à mesure.

Eh oui, on apprend toujours en musique et même de ses élèves.

Autre avantage, la possibilité de donner des cours tout en restant chez soi. En effet, avec les cours en ligne, et pas que sur Super Prof, il est possible de donner un cours par webcam sur skype par exemple.

Inconvénients de la méthode :

Donner des cours demande un aménagement adaptable de son emploi du temps. Si vous travaillez avec des horaires contraignantes, vous pouvez vite être limité dans vos disponibilités.

Si vous habitez en campagne comme moi, il est parfois difficile de trouver des clients dans un rayon kilométrique raisonnable. Cette méthode marche très bien dans les villes plus peuplées.

 

6- Jouer dans la rue

 

papy violon
Jouer dans la rue n’est pas dédié aux SDF.

 

Bah oui, vous pensiez que jouer dans la rue était destiné aux clochards mal vêtus et à la barbe crasseuse ?

Eh bien non, de nombreux artistes se produisent dans la rue. Et on peut même en tirer un bon complément de revenu si on est placé au bon endroit, à la bonne heure, et que la musique plait.

Attention car aujourd’hui, les lois sont de plus en plus liberticides, donc il faut savoir se faire discret et avoir un minimum de bon sens. Par exemple, évitez d’être collé à une devanture de magasin sans en avoir demandé la permission.

Savez-vous qu’à Paris, la RATP paye certains musiciens pour jouer dans le métro ?

Ce n’est pas une blague. Les plus talentueux ont le privilège d’être payé généreusement pour ça.

Avantage de la méthode :

Monétiser sa musique en jouant dans la rue permet de tester ses compositions pour voir si la musique plait aux gens. Accompagné d’un ami musicien, ça peu être une bonne partie de plaisir tout en gagnant de quoi combler des fins de mois difficiles.

Inconvénients de la méthode :

Cela demande en revanche de ne pas se préoccuper du regard des autres. Beaucoup n’osent pas car cela renvoie une image de SDF marginal cherchant à gagner 2-3 sous pour manger (ou boire).

Certaines villes ou certains arrêtés municipaux peuvent mettre en place des restrictions, et il peut arriver de se faire dégager par la marée chaussée.

 

Et maintenant ?

 

Vous avez maintenant une petite liste de méthodes qui ont fait leurs preuves pour monétiser sa musique. Libre à vous d’en utiliser une seule ou bien plusieurs.

Je préconise toujours de se diversifier dans nos domaines favoris. C’est valable pour la musique, et donc je trouve qu’il est bénéfique de « toucher à tout ».

J’ai personnellement choisi la méthode numéro 1 de la création de blog (non, sans déconner ?). Tout simplement car créer son site ou blog permet de combiner la plupart des méthodes que je vous ai présenté (sauf jouer dans la rue bien évidemment). Cela permet de promouvoir les différentes méthodes de monétisation.

Et vous ? Utilisez-vous une ou plusieurs de ces méthodes ? Laquelle préférez-vous ? Lâchez-vous dans les commentaires 😉

Musicalement.

Valentin

Je m'appel Valentin j'ai 30 ans, et je nourris une passion pour la musique et plus particulièrement la composition. Joueur de guitare depuis une douzaine d'années, je me suis perfectionné également dans la MAO et l'utilisation de logiciels de compositions et d'enregistrements. Je souhaite partager avec vous mes connaissances, mais aussi en apprendre de nouvelles car on arrête jamais de se perfectionner en musique 😉

Les derniers articles par Valentin (tout voir)

Laisser un commentaire